19 Juil Destination « Paris-Biarritz » les Eaux de Chanel

Senteurs et luxe m’enivrent !

L’Eau de Chanel « Paris Biarritz » rend un merveilleux hommage à Gabrielle Chanel, et à la ville Impériale. Quelle délicate attention de la Maison de la rue Cambon que de me faire parvenir un flacon de l’effluve tant désirée à Biarritz… et ailleurs.

Et non ! vous ne trouverez pas cette Eau en vente au Pays Basque, ni nul part. Seuls l’e-shop Chanel et les boutiques de Paris et Nice vendent l’effluve. Un choix stratégique de la grande Maison.

Oui, je porte depuis quelques temps cette Eau légère et délicieuse, nouvel emblème de mon été biarrot !

N’est pas Biarritz Hilton qui veut !

Quel privilège ! 

Au printemps 2018, CHANEL nous invite à bord d’une nouvelle aventure olfactive. Un « aller simple » vers un territoire de sensations inédites. Une collection singulière. Baptisée LES EAUX DE CHANEL, cette ligne évoque le train dans lequel on rêverait de monter à la dernière seconde et cette destination qu’il suffit de prononcer pour sentir l’ailleurs sur sa peau.

LES EAUX DE CHANEL nous plongent dans un inconnu familier, avec une fraîcheur sensorielle, immédiate et rémanente, qui donne envie de prendre le large. Ici et maintenant.

#lesEauxdeChanel #parisBiarritz #trendyornottrendy

ÉLOGE DE L’INATTENDU

Inutile de se déplacer pour s’offrir une échappée. LES EAUX DE CHANEL nous embarquent en voyage et à vive allure. Au fond, ce n’est pas la ligne d’arrivée qui compte, mais l’idée de l’escapade et de l’imaginaire qu’elle nourrit. Et puis, il y a cette douceur extatique, inscrite dans la trame olfactive, que l’on ressent à s’imaginer, l’espace d’un instant, tout quitter subitement pour partir au bord de la mer ou se mettre au vert. Des sons, des images, des souvenirs apparaissent… LES EAUX DE CHANEL ne se contentent pas d’incarner des voyages immobiles. Elles sont des empreintes de liberté. En nous emmenant ailleurs, elles livrent une expérience intime et nous rapprochent de nos propres émotions.

Inspirées par trois lieux chers à Gabrielle Chanel, LES EAUX DE CHANEL ouvrent une nouvelle écriture olfactive sensorielle. Conçues par le parfumeur Olivier Polge – en collaboration avec le Laboratoire de Création et de Développement des Parfums CHANEL, PARIS-DEAUVILLE, PARIS-BIARRITZ et PARIS-VENISE initient un geste généreux dans un flacon aux lignes aussi épurées que sensuelles.

La structure des Eaux de Chanel ne répond qu’à un seul désir : l’infinie fraîcheur. Celle que l’on ressent lorsqu’on ouvre la fenêtre d’un train lancé à pleine vitesse. Celle de la vapeur qui reste en suspension autour des vagues lorsqu’elles se brisent sur le rivage. Celle de la rosée matinale s’évaporant aux premiers rayons de soleil. Tissées d’agrumes issus de Sicile et de Calabre, elles agissent comme des sillages aériens. De quoi célébrer l’élégance.

DE LA FLASQUE AU PARFUM, UNE BRUME ENVELOPPANTE

Conçu comme une invitation au voyage, le nouveau flacon de la collection est aérien, issu d’un désir de simplicité. Il se love dans la main. Cette grâce avec laquelle les danseurs classiques font illusion de la facilité. Bien que très sophistiqué dans sa réalisation, ce nouveau flacon incarne la légèreté des fragrances composées par Olivier Polge. Parfums de circonstances, de grands départs, de saisons ou juste d’un week-end, LES EAUX DE CHANEL offrent de nouvelles possibilités olfactives sans se substituer au parfum habituel.

Leur caractère accessible se lit dans le galbe du flacon qui évoque les flasques d’alcool qu’on emportait dans la poche d’un veston. Leur verre plus léger qu’habituellement, facilite aussi le transport de la bouteille généreuse. Fidèle à la rigueur millimétrée de la Maison CHANEL, chaque détail a été réfléchi pour offrir une expérience de luxe véritable. Le capuchon du flacon en est un ultime exemple. Fabriqué en thermodur (anciennement “ Bakélite ”), ce bouchon noir dispose d’un son unique.

Une matière noble qui nécessite que le double C gravé sur le dessus soit rempli de blanc par seringage. À l’intérieur, on retrouve la signature du double C, un détail qui évoque l’importance qu’on accorde toujours chez CHANEL à la doublure d’un vêtement.

Lorsque le sillage entre en contact avec la peau, la pompe fait l’effet d’un nuage tendre, délicat et généreux.

LE CARTON ONDULÉ ANOBLI & ELEGANT

À l’instar du jersey, longtemps réservé aux sous- vêtements masculins, détourné par Gabrielle Chanel au service du prêt à porter féminin, le carton d’emballage s’invente une nouvelle destinée. Habituellement utilisé pour transporter les objets les plus précieux, cet ondulé en papier rigide est toujours caché. Pourtant, son relief évoque le frémissement de l’eau lorsque la mer se retire de la plage et laisse son empreinte sur le sable.

 

PLEIN AIR & SENSATIONS AQUATIQUES

Aujourd’hui comme hier, tous les regards sont happés, à Biarritz et sur toute la côte basque, par la puissance de l’océan. Cette force inlassable qui métamorphose les rouleaux en vapeur d’écume sur le sable. Désormais colonisée par les surfeurs et les amoureux de sports extrêmes, la station du sud-ouest a toujours su mêler un certain esprit sportif avec une élégance rare.

PARIS-BIARRITZ est la plus aquatique de la collection des EAUX DE CHANEL. Je voulais qu’on ait la sensation sur la peau que chaque ingrédient est imprégné d’eau.”déclare Olivier Polge.

Pas question pour autant de dissoudre la composition. Olivier Polge décide de dynamiser la tête du sillage avec une envolée de pamplemousse et de mandarine. Accompagnés d’une note aqueuse, les agrumes ouvrent la voie à un accord muguet. Lame de fond de la formule, le vétiver se mêle aux notes muscs blancs pour amplifer les sensations toniques.

PARIS-BIARRITZ régénère immédiatement. Elle fait l’effet d’un bain glacé au soleil, d’une respiration profonde et puissante.

 

PETITE HISTOIRE BIARROTE DE LA SAISON ATLANTIQUE

En 1915, deux ans seulement après le lancement de ses premiers vêtements à Deauville, Gabrielle Chanel inaugure un nouvel espace à Biarritz.

La station de la côte basque est le lieu de villégiature de la Haute Société de l’époque depuis le XIXe siècle. Profitant de l’attrait mondain et touristique pour Biarritz, la visionnaire choisit la Villa de Larralde pour implanter sa boutique, juste à côté du Casino, des grands hôtels et de la plage.

Gabrielle fait venir ses employées parisiennes dans sa maison au confort ultra moderne. De quoi attirer l’attention de la reine Victoire – Eugénie d’Espagne, cliente de la boutique-villa.

Biarritz devient l’échappée sportive absolue, la ville à quelques encablures des parties de golf de Saint-Jean-de-Luz, des pique-niques sur la plage en compagnie de Boy Capel, des bains énergisants dans l’océan Atlantique mais aussi des soirées interminables avec ses amis russes exilés en France après la révolution d’Octobre 1917.

De 1921 à 1923, Gabrielle Chanel héberge d’ailleurs le beau-frère d’Igor Stravinsky et on la croise régulièrement avec son secrétaire le prince Serge Koutousoff ou Misia Sert.

 

Madame Coco Chanel,  Septembre 1928.

 

EAUX DE CHANEL (125ml)  112€

Disponibles sur  www.chanel.com
DANS LES BOUTIQUES « CHANEL MODE » & « PARFUMS BEAUTÉ »

CHANEL MARAIS – 40 RUE DES FRANCS BOURGEOIS, 75003 PARIS

CHANEL AU RITZ – 15 PLACE VENDÔME, 75001 PARIS

CHANEL NICE – 1 PLACE MAGENTA, 06000 NICE



@tendancepress

- 3 days ago

RT @SurfGirlMag: Thuany having fun on those beautiful waves - and making it look oh so easy!! https://t.co/mbJzmLoFQ2
h J R
@tendancepress

- 3 days ago

Epaule d’agneau de lait des Pyrénées confite aux piquillos et txistorras de Sébastien Gravé https://t.co/bQOJfFtQm4
h J R
@tendancepress

- 3 days ago

En trois jours, Notre-Dame a reçu plus de dons que les 10 plus grandes œuvres caritatives en un an https://t.co/zGWAv08kbc via @lemondefr
h J R

Suivez moi sur Instagram